Français
Service d'Urologie
HEGP & Necker
Paris XV, France
Infections Urogénitales
pt_default
L’ infection urinaire correspond à la présence anormale de germes dans l’urine. En effet, une urine normale est parfaitement stérile.
Ces germes peuvent entraîner une inflammation locale; c’est la cystite, qui se traduit par des envies pressantes, des douleurs et des brûlures et qui concerne quasi-exclusivement les femmes.

Ces germes peuvent également infiltrer les tissus et passer dans la circulation sanguine: il s’agit alors de la pyélonéphrite (infection du rein), de la prostatite (infection de la prostate) ou encore de l’orchi-épididymite (infection du testicule et de son cordon). Les patients présentent alors de la fièvre en plus des douleurs, nécessitant un traitement en urgence.

Lorsque ces infections récidivent, il convient de réaliser un examen clinique et quelques examens radiologiques afin de rechercher une cause à ces infections; en l’absence de cause, le traitement repose sur des règles hyigiéno-diététiques, et éventuellement un protocole d’antibioprophylaxie.

En cas d’infection, deux réflexes sont importants :
- réaliser une analyse d’urines (sur prescritpion médicale) dans un laboratoire pour identifier le germe responsable. Il s’agit d’un Examen Cyto-Bactériologique des Urines (ECBU)
- éviter la prise d’antibiotique en auto-médication conduisant le plus souvent à un mauvais traitement et à l’émergence de bactéries multi-résistantes excessivement difficiles à traiter par la suite.

Questions fréquemment posées
Je fais 5 épisodes de cystite par an malgré mes traitements ; les examens radiologiques n’ont rien montré d’anormal mais les cystites continuent. Est-on passé à côté de quelque chose ?

Non. La plupart du temps, on ne retrouve pas de causes aux cystites récidivantes. Elles peuvent en effet récidiver malgré un traitement médical bien conduit et des règles hygiéno-diététiques bien expliquées (port de sous vêtements en coton, éviter les vêtements serrés, conseils d’hygiène intime, miction après le coït,etc.).

On m’a conseillé du sirop de canneberge pour traiter mes cystites. Est-ce une bonne idée ?

Oui. La canneberge (airelles) a un effet démontré ; elle empêche un germe (E. Coli) d’adhérer aux parois de la vessie. Cependant, il faut une dose d’au moins 36 mg de principe actif ce qui représente une quantité importante de sirop ( et donc un peu trop de sucre !!).
Heureusement, il existe en pharmacie des concentrés de canneberge sous forme de gélules ou de sachet.

J’ai un calcul connu dans les reins qui me fait un peu mal et j’ai de la fièvre. Que faire ?

Il peut s’agir d’une infection d’un rein bouché par le calcul. Au moindre doute, il faut consulter en urgence pour un examen clinique et des examens complémentaires.

Créer un site avec WebSelf
Pr Timsit, HEGP, Paris Juin 2010©